Comment financer son projet

Travaux de rénovation énergétique : quels financements ?

Quel que soient les travaux de rénovation énergétique que vous envisagez pour l’amélioration de votre logement, il existe plusieurs aides auxquelles vous pouvez prétendre. Tour d’horizon pour vous aider à passer à l’action.

MaPrimeRénov’, aides locales, « coups de pouce » énergie, Primes « Energie » … Si les aides auxquelles vous pouvez prétendre pour financer tout ou partie des travaux de rénovation énergétique de votre habitat sont nombreuses, il n’est pas toujours simple de s’y retrouver. Sans compter que leurs conditions d’éligibilités évoluent constamment.

En parallèle, il existe également différentes solutions pour vous aider à financer votre reste à charge qui, en fonction de votre projet et malgré la possibilité de cumuler certaines aides entre elles, pourra être conséquent : éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ), prêt travaux, prêt avance rénovation… Là encore, pour les non-initiés, cela peut très vite devenir compliqué de savoir quelles solutions privilégier.

On fait le point.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov' est une aide financière destinée aux travaux et/ou aux dépenses de rénovation énergétique. Destinée aux propriétaires, elle peut se matérialiser sous la forme de plusieurs milliers d'euros pour une même opération. Condition sine qua non : que les projets diminuent la consommation d’énergie d’un logement et/ou qu’ils privilégient les énergies renouvelables.

Autre obligation : le recours à un « accompagnateur Rénov’ » à compter du 1er septembre 2023 pour les demandes d'aide impliquant au moins 2 postes de travaux éligibles à MaPrimeRénov' dont le coût est supérieur à 5 000 euros et qui font l'objet d'une demande d'aide dont le montant est supérieur à 10 000 euros.

Bon à savoir

Depuis le 1er avril 2023, les ménages disposant de revenus élevés – ceux faisant partie du profil « rose », comme par exemple un ménage dont le revenu fiscal de référence (RFR) dépasse la somme de 51 592 euros (pour un foyer de trois personnes vivant hors Ile-de-France) ou 67 585 euros (pour un foyer de trois personnes vivant en Ile-de-France) – ne sont plus éligibles à l'aide permettant de réaliser les travaux les projets d’isolation dits « monotâches ». Parmi eux, l’aménagement de combles, l’isolation de toits-terrasses ou encore l’isolation thermique de murs par l'extérieur ou l'intérieur.

MaPrimeRénov'Sérénité

MaPrimeRénov'Sérénité s'adresse aux propriétaires, bailleurs ou copropriétaires, aux revenus modestes et très modestes (profils bleu et jaune).

Le logement où sont envisagés les travaux de rénovation énergétique doit être occupé en tant que résidence principale au moins 8 mois par an et construit depuis au moins 15 ans au moment où la demande d’aide est acceptée. À la date d’acceptation de la demande d’aide, il faut vivre dans le logement pendant encore au moins 3 ans.

Notez que pour bénéficier de MaPrimeRénov’Sérénité, vous devrez nécessairement confier la réalisation des travaux à une entreprise ou un professionnel RGE (Reconnus garants de l’environnement) et, si le coût de vos travaux de rénovation énergétique est supérieur à 5 000 euros (toutes taxes comprises), faire appel à un « accompagnateur Rénov’ ».

MaPrimeRénov’Copropriété

Pour multiplier les chantiers de rénovation énergétique, le gouvernement a mis en place en 2021 nouveau dispositif d’aide financière, MaPrimeRénov’Copropriété. Comme son nom l’indique, elle est ouverte aux copropriétés, plus précisément aux syndicats et aux bailleurs. L'accent est mis sur la rénovation globale, avec un objectif de 35 % de gain énergétique après travaux.

Concrètement, depuis le 1er janvier 2021, un syndicat de copropriété (SDC) peut demander et obtenir un financement de l'Anah pour un projet de rénovation globale. Il en va de même pour les propriétaires louant leur appartement qui ont désormais accès à l’aide financière pour réaliser des travaux de rénovation dans 3 logements loués au maximum.

Les aides locales

Il existe de nombreuses aides locales pour améliorer la performance énergétique de votre logement. Elles se répartissent en trois catégories : les aides régionales (chacune d’entre elles possède ses propres conditions d’attribution), les aides départementales (différentes en fonction des budgets disponibles dans les conseils départementaux) et les aides communales (certaines communes proposent par exemple d’exonérer temporairement de taxe foncière les foyers réalisant des travaux d'économie d'énergie).

Les chèques « énergie »

Les chèques « énergie », versés à environ « 5,8 millions de ménages », sont destinés à aider les plus modestes à payer leurs factures d’énergie – qu’il s’agisse d’électricité, de gaz, de fioul, ou de bois –, mais également les aider à financer certains travaux de rénovation énergétique et/ou couvrir certaines dépenses énergétiques pour leur logement. Versé en avril de chaque année, leur montant varie entre 48 euros et 277 euros. Il n'y a aucune démarche à effectuer pour les bénéficiaires.

Les primes « Coup de pouce énergie »

Les primes « coup de pouce » sont des aides financières destinées aux particuliers et attribués par des fournisseurs d'énergie dans le cadre du dispositif des certificats d'économie d'énergie. Elles ont pour vocation de financer certains travaux de rénovation énergétique. À ce jour, deux primes « Coup de Pouce » sont disponibles : la prime « Coup de pouce chauffage » et la prime « Coup de pouce Rénovation performante d'une maison individuelle ».

Les primes énergies

Le dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie, appelés CEE, a été mis en place par l’État en 2006 pour financer la transition énergétique. Il oblige les vendeurs d'énergie (EDF, Engie, Total ou même certaines enseignes de la grande distribution) à pousser leurs clients à réaliser des économies d'énergie soit par le biais de travaux de rénovation énergétique, soit en favorisant l’installation et l'utilisation d'appareils plus économes. Vous y êtes éligible si vous propriétaire, bailleur ou non, ou locataire. Elles vous seront versées sous forme de primes à la fin des travaux de rénovation énergétique de votre logement.

La TVA À 5,5%

Si vous effectuez des travaux destinés à améliorer la performance énergétique de votre maison ou de votre appartement, vous pouvez bénéficier d’une TVA à 5,5%.

Reste à charge : différentes possibilités de financement

Après avoir identifié les aides financières publiques et les dispositifs privés auxquels vous avez droit, il se peut qu’il vous reste une certaine somme à payer. C’est ce que l’on appelle le « reste à charge ».

Plusieurs options sont possibles :

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). Il s’agit d’un prêt accordé par une banque, permettant de financer certains travaux d’économie d’énergie dans un logement. Sa particularité : les intérêts sont pris en charge par l’État.

Le prêt travaux. Le prêt travaux est un type de crédit à la consommation qui vous permet de financer des travaux dans votre appartement ou votre maison. Il s’agit souvent d’un crédit à taux fixe, avec une durée de remboursement plutôt courte.

Le prêt avance rénovation. Rendu possible grâce à la loi Climat et résilience, le nouveau « prêt avance rénovation » est une avance octroyée par certaines banques aux propriétaires de passoires thermiques, c’est-à-dire des logements classés F et G sur l’échelle du diagnostic de performance énergétique (DPE). Le remboursement de ce prêt hypothécaire n’intervient que lors de la vente du bien immobilier ou au moment d’une succession. Seuls les intérêts peuvent être remboursés par les bénéficiaires. Les prêts sont garantis par l’État, à hauteur de 75% du total emprunté.

À LA UNE

Recherche sur le chèque « énergie »
5 min.
Personnes seniors faisant appel à un mandataire
7 min.
Recherche sur les dispositifs d’aides financières
7 min.
Estimer votre capacité de financement

Vous souhaitez estimer votre capacité de financement ?

Laissez-vous guider et découvrez les solutions du Crédit Agricole pour vous accompagner.

TOUT LE CONTENU

Recherche sur le chèque « énergie »
5 min.
Personnes seniors faisant appel à un mandataire
7 min.
Recherche sur les dispositifs d’aides financières
7 min.
4 min.
4 min.
4 min.
5 min.
6 min.
4 min.
6 min.
9 min.
6 min.
6 min.
4 min.
7 min.
Couple souriant ayant rénové son logement
6 min.
6 min.
4 min.
5 min.
Travaux d'aménagement
5 min.
0 min.
4 min.
8 min.
6 min.
MaPrimeRénov’ 2024
8 min.
5 min.
6 min.
6 min.
6 min.
7 min.