Faire des économies d'énergie

Après des travaux de rénovation énergétique, comment faire des économies d'énergie ?

Pour réduire le montant de vos factures d’énergie et gagner en sérénité, il est tout d’abord possible d’effectuer des travaux de rénovation énergétique dans votre appartement, ou dans votre maison. Les aides et primes allouées dans certains cas précis constituent d’ailleurs un coup de pouce supplémentaire appréciable pour les ménages les plus modestes. Néanmoins, une fois ces projets d’isolation terminés, il existe quelques astuces faciles à mettre en œuvre au quotidien pour faire des économies d’énergie. Revue de détail.

Le chauffage prime dans vos dépenses énergétiques

Selon l’ADEME, le chauffage représenterait 66 % des dépenses énergétiques des foyers français. Pour réduire la facture, commencez par éviter de surchauffer votre logement. La température conseillée est 19 °C dans le salon et la salle à manger et 16 °C dans les chambres.

Pensez également à éteindre les radiateurs quand les fenêtres sont ouvertes, baissez le chauffage et laissez les volets et rideaux fermés pour conserver la chaleur lorsque vous n’êtes pas chez vous la journée, éteignez le chauffage dans les pièces inoccupées et purgez régulièrement vos radiateurs.

En parallèle, faites entretenir votre chaudière tous les ans par un professionnel. C’est non seulement obligatoire, mais cela lui permettra aussi de durer 2 à 3 fois plus longtemps et de consommer jusqu’à 10 % d’énergie en moins.

Bon à savoir

Il n’y a pas de petites économies : baisser la température de 1 °C, c’est 7 % de consommation en moins. Un coup de pouce pour votre budget, sans impact sur la sérénité de votre logement !

Concernant l’eau chaude sanitaire, sa température doit être réglée entre 55 °C et 60 °C, un réglage qui permet également de supprimer le risque de brûlure.

Les appareils électriques pèsent sur le montant de vos factures d’énergie

Avec une consommation moyenne annuelle près de 400 kWh par an, le réfrigérateur-congélateur est incontestablement le plus énergivore des équipements. Dès lors, pour éviter de faire exploser votre facture énergétique, il est préférable d'adopter les bons réglages de température : entre 4 et 5 degrés pour le réfrigérateur, -18 degrés pour le congélateur.

Concernant le sèche-linge, sachez qu’il représente environ 15% de la consommation électrique annuelle d'un ménage. Pour limiter cette dernière, il suffit de ne pas surcharger le tambour afin que l’air chaud puisse correctement circuler.

Pour le lave-linge, privilégiez les basses températures (un lavage à 30 degrés consomme trois fois moins d'énergie qu'un lavage à 90 degrés, un lavage à froid deux fois moins qu'un lavage à 40 degrés). N'hésitez pas non plus à faire usage du programme « Eco » qui permet des économies d'eau et donc d'énergie. Idem pour un lave-vaisselle : les modes « Eco » ou « 50 degrés » vous permettront de réduire sa consommation d’électricité de 45 % par rapport à un programme intensif.

Pour les plaques de cuisson, le simple fait de mettre un couvercle sur votre casserole quand vous cuisinez vous permettra de consommer beaucoup moins d'énergie. Et pour les détenteurs de fours à chaleur tournante, profitez-en pour y faire cuire plusieurs plats en même temps, vous gagnerez du temps de cuisson. Et donc de l'énergie.

Bon à savoir

Lorsque vous considérez l’achat de nouveaux équipements, privilégiez ceux possédant les meilleures étiquettes énergie (A+++ à G). Une belle économie à la clé !

L'équipement informatique et high-tech a également un prix

Selon l'ADEME, « l'équipement informatique des Français représente une part de plus en plus importante de leur consommation électrique ». À commencer par la box internet qui consommerait entre 150 et 300 kWh par an pour chaque ménage. Pour tenter d’y remédier, pensez à la débrancher la nuit et/ou la journée lorsque vous vous absentez pour partir travailler. De cette manière, vous pourrez économiser environ 50% de la consommation électrique. Pour la télévision, sachez que lorsqu’elle est en veille, sa consommation pendant 20 heures équivaut à celle de quatre heures de visionnage selon l’ADEME. D’où, là encore, l’intérêt de la débrancher quand vous ne l’utilisez pas.

La lumière, un dispositif consommateur d’énergie

Éteignez la lumière lorsque vous n’avez pas besoin d’éclairer une pièce. Surtout, privilégiez les ampoules LED. En plus d’être écologiques et durables, elles offrent une grande sécurité sur le plan électrique en raison de leur fonctionnement en très basse tension. Et comme elles ne chauffent pas autant que les ampoules classiques grâce à leur système de refroidissement (fabriqué soit en aluminium, soit en céramique), les risques d’incendie ou de brûlures sont considérablement réduits. Sans compter leur consommation d’électricité 8 à 10 fois moins importante que les ampoules à incandescence, et 3 à 5 fois moins importante que les ampoules fluo compactes.

Bon à savoir

Dans le cadre de la souscription d’un contrat d’électricité, choisir l’option tarifaire « heures pleines / heures creuses (HPHC) » permet de bénéficier, en France, d’une électricité moins chère. Autre solution pour faire des économies sur votre facture, changer de fournisseur d’énergie.

L’eau, gare aux prix qui grimpent

L’eau recouvre les trois quarts de la surface de la Terre. Sauf que la plus grande part de cette eau est salée (97,5 %), et donc non exploitable directement par l'Homme. L’eau douce, essentielle à toutes formes de vie, est beaucoup plus rare. Il est donc essentiel de la préserver, et par là même faire des économies sur votre facture d’eau.

Dans la salle de bains, privilégiez les douches aux bains (60 à 80 litres pour 5 minutes. Vous économiserez de l’eau et, parce que votre chaudière sera moins sollicitée, vous allégerez votre facture énergétique. Dans la même veine, ne laissez pas couler l’eau pendant que vous vous brossez les dents. Cela vous permettra d’économiser jusqu’à 24 litres par jour. Pensez également à utiliser des mousseurs. Peu onéreux (quelques euros), ils se fixent à la place des embouts d’origine des robinets. Leur utilité ? Ils mélangent l’eau à l’air, ce qui permet d’abaisser le débit de l’eau de 15-20 L/min à 5-8 L/min.

Dans la cuisine, faites la chasse aux fuites : un robinet qui goutte équivaut à une perte de 5 litres d’eau par heure, soit 120 litres par jour. Sur une année, cela représente un gaspillage de près de 43 m3 d’eau. Concernant la vaisselle, sachez qu’un lave-vaisselle consomme en moyenne entre 10 et 20 litres d’eau par lavage contre de 20 à 40 litres environ pour une vaisselle à la main. Sans compter que cette dernière entraînera une consommation en chauffage de l’eau cinq fois plus importante.

Bon à savoir

Que ce soit pour arroser votre jardin, nettoyer vos sols, alimenter votre chasse d’eau ou même votre machine à laver le linge, l’eau de pluie est une alternative crédible. Pour la récupérer, il suffit d’installer une cuve récupératrice de pluie.

À LA UNE

Recherche sur le changer de fournisseur d’énergie
6 min.
Un homme et un enfant devant en équipement électroménager
7 min.
Personne professionnel réglant un chauffe eau
4 min.

TOUT LE CONTENU

Recherche sur le changer de fournisseur d’énergie
6 min.
Un homme et un enfant devant en équipement électroménager
7 min.
Personne professionnel réglant un chauffe eau
4 min.
chargement de voiture électrique
7 min.
7 min.
5 min.
5 min.
4 min.
7 min.
5 min.
3 min.
Femme devant un chauffage
4 min.
Couple devant un machine à laver
6 min.
Femme fixant une ampoule LED au plafond
4 min.
6 min.
5 min.
5 min.
6 min.
6 min.
5 min.
5 min.