Isoler son logement

L’isolation : un chantier prioritaire pour les travaux de rénovation énergétique de votre logement

Pour faire des économies d'énergie et améliorer votre confort, l'isolation de votre logement est le tout premier chantier à envisager. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’avant de songer à remplacer votre système de chauffage pour un équipement de meilleure qualité, il faut avant tout réduire les pertes thermiques de votre habitat ou de votre bâtiment. Il en va de la performance énergétique globale de votre logement. Explications.

Si quelques millions de ménages français se chauffent au bois, au chauffage urbain où grâce aux pompes à chaleurs, deux sources d'énergie continuent de s’imposer : l'électricité, qui réchauffe environ 11 millions de logements, et le gaz naturel, qui en alimente 12,2 millions. Deux sources d'énergie qui ont vu leur prix s'envoler, notamment parce que la demande a fortement augmenté suite à la reprise post-Covid-19, mais aussi à cause du récent conflit ukrainien.

Conséquence : selon l’ADEME, le chauffage électrique représente une dépense d’environ 750 euros par an pour un ménage vivant dans une maison et 300 euros par an et pour un ménage vivant dans un appartement.

Selon la Commission de régulation de l’énergie (Cre), pour ceux utilisant le gaz pour l’eau chaude et la cuisson, la facture énergétique annuelle est passée de 1 453 euros en moyenne à 1 675 euros en 2022. Ce qui représente une augmentation de 18,50 euros par mois (222 euros sur un an).

Voilà pourquoi, dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, l’isolation thermique de votre logement doit être considérée comme la priorité des priorités : un habitat bien isolé limitera l’entrée d’air chaud en été et, surtout, les déperditions de chaleur en hiver. Ce qui ne sera évidemment pas sans effet sur le montant de votre facture énergétique : selon l’ADEME, le chauffage représenterait 60 % des dépenses énergétiques des foyers français. L’établissement public révèle même qu’en hiver, il peut représenter jusqu’à 40 % de la consommation électrique en début de soirée.

Quels économies en isolant son logement ? 

En améliorant l'isolation de votre logement, vous ferez donc d’importantes économies d’énergie (jusqu’à 30 %, soit près de 470 € d’économies par an) et pourrez donc ainsi bénéficier d’une plus grande sérénité à réception de vos factures énergétiques.

Rénovation énergétique : l’isolation des murs

Un impact sur les ponts thérmiques

L’isolation de vos murs, parce qu’elle supprimera les ponts thermiques de votre habitat, devrait vous permettre de réaliser jusqu’à 25 % d’économies par an sur vos dépenses de chauffage tout en augmentant de 2,5°C la température ressentie dans votre intérieur. Une augmentation bienvenue due au fait que les murs sont la partie de votre maison la plus en contact avec l’extérieur. En d’autres termes, mal isolés, ils seront à l’origine d’importants transferts de chaleur entre l’air extérieur et l’air intérieur de votre logement (jusqu’à 25% des déperditions thermiques de votre habitat se font par les murs). Un argument certain pour vous convaincre de vous lancer dans des travaux de rénovation énergétique.

Rénovation énergétique : l’isolation des ouvertures (portes et fenêtres)

Selon l’ADEME, les déperditions thermiques d’une habitation ont lieu pour 10 à 15% d’entre elles au niveau des ouvertures (fenêtres, parois vitrées, porte d’entrée).

L'isolation de vos portes et fenêtres réduit la dépertiditon énégétique 

Une bonne isolation thermique de vos ouvertures permettra donc de réduire les déperditions énergétiques de votre logement et, par extension, de faire baisser le montant votre facture de chauffage, tandis que le remplacement de vos fenêtres simple vitrage par des fenêtres double vitrage devrait pouvoir vous faire économiser jusqu’à 15 % sur vos factures d’énergie).

La suppression des variations de température et courants d'air

De la même manière, en supprimant les variations de température et autres courants d’air provoqués par une mauvaise isolation de vos ouvertures, vous améliorerez non seulement le confort global de votre habitation, mais vous limiterez aussi les problèmes d’humidité dans votre intérieur, souvent à l’origine de moisissures et de toutes les dépenses qu’elles peuvent engendrer (peinture, absorbeur d'humidité, etc.).

Isolation du logement : Un impact sur les nuisances sonores

Enfin, il est important de rappeler qu’une bonne isolation de vos ouvertures, en plus de valoriser votre bien immobilier, vous permettra également de vous protéger des nuisances sonores et des nuisibles.

Rénovation énergétique : l’isolation des sols et des planchers bas

Isolation des sols et planchers bas : Jusqu'à 10% d'économies d'énergie

Selon l’ADEME, l’isolation des sols et des planchers bas de votre maison vous permettra de réduire de 7 à 10 % les pertes d’énergie de votre habitat. Ce qui, bien évidemment, ne sera pas sans conséquence sur votre facture énergétique (jusqu’à 10 % d’économies possibles).

Réduire la sensation de sol froid

Cette opération aura également pour effet d’améliorer le confort global de votre logement. Pourquoi ? Parce qu’en plus de limiter les pertes de chaleur, l’isolation de vos planchers bas permettra de réduire la sensation de sol froid, très désagréable dès lors que l’hiver approche. Halte aux chocs thermiques !

Vous possédez une cave sous votre maison ? Toujours selon l’ADEME, sachez qu’en l’isolant avec les bons matériaux, vous gagnerez entre 2 °C et 3 °C dans la pièce située juste au-dessus.

Rénovation énergétique : l’isolation des combles et de la toiture

Le toit : Première source de déperdition thermique

Surface de contact importante entre l'extérieur et l'intérieur d’un logement, le toit est la première source de déperdition thermique d’une maison, devant les murs et les sols : selon l’ADEME, près de 30% de la chaleur d’un logement s’échappe en effet par la toiture.

Isoler vos combles est une necessité

Pour y remédier, bien isoler les combles de votre maison, qu'il s'agisse de combles de type « aménageables » ou de combles « perdus », est donc une nécessité. À la clé, la réduction des ponts thermiques, à savoir des maillons faibles dans la structure externe d’une habitation au niveau de la façade, du toit ou du sol. Pour les moins avertis, les ponts thermiques provoquent non seulement des déperditions de chaleur, mais refroidissent aussi plus rapidement l’air chaud de la maison qui entre en contact avec ces surfaces froides. Résultat : outre l’atteinte à votre confort personnel, de la condensation se forme et provoque l’apparition de mauvaises odeurs et autres moisissures.

Notez par ailleurs que bien isoler vos combles aidera également la chaleur à mieux se répartir à l'intérieur de votre habitat, tout en améliorant son isolation phonique.

À LA UNE

4 min.
6 min.
6 min.
Simulateur aide

Vous souhaitez estimer le montant des aides disponibles pour votre projet travaux ?

Vous avez une idée précise de vos travaux d’écorénovation et vous souhaitez en savoir plus sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre pour préciser votre budget. En quelques clics, renseignez les travaux d'écorénovation de votre bien et découvrez les aides disponibles.

TOUT LE CONTENU

4 min.
6 min.
6 min.
6 min.
6 min.
6 min.
fille contente
3 min.