Travaux de rénovation d’un logement : tout savoir sur l’audit énergétique

PUBLIÉ LE : 01/09/2023 MIS À JOUR LE: 20/01/2024

Un audit énergétique vous permettra d'évaluer avec précision la consommation énergétique de votre logement, et vous apportera donc des réponses précises quant aux travaux à envisager pour l’améliorer. Il devra être mené par une entreprise ou un professionnel, comportant une certification. Explications.

Le secret d’un chantier réussi ? L’anticipation. Une règle qui vaut également pour la rénovation énergétique de votre maison ou de votre appartement. Mais attention : en fonction de la surface de votre logement, de son orientation, de sa localisation, de l’isolation déjà existante, de l’état de ses ouvertures (fenêtres en simple ou double vitrage, porte d’entrée hermétique ou non, etc.), mais aussi du système de chauffage installé ou encore de vos habitudes de vie, les travaux à envisager pour améliorer sa performance énergétique ne seront pas les mêmes que ceux d’un autre logement.

Pour une rénovation énergétique efficace, une seule solution : réaliser un audit énergétique.

Audit énergétique : définition et cadre réglementaire des travaux de rénovation

Concrètement, un audit énergétique est une analyse complète et poussée des performances énergétiques d’un logement, destinée à connaître ses points de déperditions thermiques (ou la qualité de son isolation thermique). Autrement dit, il va identifier les endroits de votre maison ou votre appartement où s’effectuent les pertes de chaleur (toiture, comble, murs, planchers bas, fenêtres, portes, etc.). Il va aussi permettre de vérifier la performance énergétique de vos équipements (chaudière, ventilation mécanique contrôlée, chauffage d’appoint, climatiseur, ampoules à incandescence).

Fort de ces informations, le diagnostiqueur vous proposera une liste de travaux à réaliser pour améliorer son efficacité énergétique.

Entreprises, professionnels du bâtiment : à qui s'adresser pour réaliser l’audit énergétique d’un ou plusieurs logements ?

Les audits énergétiques sont réalisés par des entreprises, ou professionnels certifiés et qualifiés par un organisme indépendant. Pour réaliser la visite, ils doivent doit posséder des qualifications établies par le décret du 30 mai 2018 et répondre aux exigences suivantes :

  • L'auditeur doit être thermicien, climaticien ou inscrit à l'ordre des architectes et avoir suivi une formation spécifique d'un minimum de quatre jours ;

  • L'auditeur doit pouvoir justifier d'une expérience significative dans le domaine de l'audit énergétique ;

  • L'auditeur doit disposer d'un matériel de mesure adéquat pour évaluer précisément les performances thermiques d'un bâtiment.

Notez que la réalisation d’audit énergétique – dont le montant oscille entre 500 € et 1000 € – est éligible à MaPrimeRénov’. Cette aide de l'État est accessible à tous les propriétaires, qu'ils habitent dans leur logement ou le proposent à la location.

Copropriété, vente ou location d’une habitation : dans quels cas l’audit énergétique est-il obligatoire ?

La réalisation d’un audit énergétique ne concerne que les maisons individuelles et les immeubles en monopropriété. En copropriété, il est nécessaire de faire réaliser un DPE collectif dans le cadre d’un plan pluriannuel de travaux. (PPPT)
L'audit énergétique est également exigible en cas de vente pour les immeubles résidentiels à usage d'habitation construits depuis plus de 10 ans. Il est aussi obligatoire dans le cadre d'une rénovation globale pour obtenir des aides financières comme MaPrimeRénov’les Primes Énergie ou encore un prêt à taux zéro (Eco-PTZ).

Enfin, depuis le 1er avril 2023, la réalisation d’un audit énergétique est obligatoire (en métropole uniquement) lors de la vente de « passoires thermiques », ces logements qui manquent cruellement de chaleur en hiver, et ce même si le chauffage est poussé à fond. La faute à une mauvaise isolation de leurs murs, de leur toiture, de leurs fenêtres, ou encore d’une ventilation défaillante. Résultat : leur Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) affiche une étiquette F ou G. Autrement dit, leur consommation énergétique est supérieure à 330 kWh par m2 et par an.

Cette obligation concerne les propriétaires de maisons individuelles ou d'immeubles en monopropriété. Il deviendra obligatoire dès le 1er janvier 2025 pour les logements de classe E. Et sera également exigé pour les logements de classe D à compter du 1er janvier 2034.

Travaux de rénovation : quelle est la différence entre un audit énergétique et un DPE

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE), à ne pas confondre avec l’audit énergétique, est un diagnostic réalisé par un professionnel qui évalue les caractéristiques techniques d’un logement, l’état de ses systèmes de chauffage et de climatisation, l’efficacité de son isolation et enfin sa consommation d’énergie. Au global, il note la consommation d’énergie d’un logement et son impact en termes d’émissions de gaz à effet de serre de A (meilleure note) à G (moins bonne note, la plus énergivore).

De son côté l’audit énergétique s’appuie sur une première phase de diagnostic énergétique sur site, complétée par des préconisations de solutions de travaux. Ce qui en fait donc un document d’aide à la décision plus approfondi – notamment pour anticiper les prix du futur chantier de rénovation énergétique, et les économies potentielles à réaliser !

Unimédia

Vous souhaitez trouver un professionnel pour vos travaux d'écorénovation ?

Retrouvez les professionnels certifiés RGE près de chez vous pour vous accompagner dans votre projet.

Vous souhaitez trouver un professionnel pour vos travaux d'écorénovation ?TROUVER UN PROFESSIONNEL