Aides financières à la rénovation énergétique : la liste complète

Publié le : 04/09/2023 Mis à jour le : 22/05/2024

MaPrimeRénov’, MaPrimeRénov'Sérénité, MaPrimeRénov’Copropriété, Primes « Energie », aides locales, « coups de pouce » : on vous dit tout sur les aides financières pour vous aider à rénover votre logement.

Avant de vous lancer dans des travaux de rénovation énergétique, il peut être judicieux d’identifier les différentes aides auxquelles vous avez droit, en fonction des profils éligibles pour chacune.

Notez que dans tous les cas, pour en bénéficier, vos travaux de rénovation énergétique devront obligatoirement être réalisés par des artisans certifiés « Reconnu Garant de l'Environnement » (RGE).

Cette mention est accordée par les pouvoirs publics et l'ADEME à des professionnels du secteur du bâtiment et des énergies renouvelables engagés dans une démarche de qualité. Elle s’obtient après un audit complet des chantiers d’une société et fixe des critères stricts en matière d’efficacité. Elle est délivrée par des organismes indépendants sous forme de certificat pour une durée de 4 ans.

Pour trouver un artisan RGE près de chez vous, rendez-vous sur notre annuaire des professionnels certifiés.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov' est une aide financière destinée aux travaux et/ou aux dépenses de rénovation énergétique. Elle s'adresse à tous les ménages, qu’ils soient propriétaires, bailleurs ou copropriétaires, sans conditions de ressources, et qui occupent leur logement en tant que résidence principale, ainsi qu’aux usufruitiers. Cette dernière doit par ailleurs avoir été construite depuis plus de 15 ans.

Concernant le montant de MaPrimeRénov’, il est calculé en fonction des revenus du foyer.

Vous pouvez la cumuler avec :

  • Les Primes « Énergie » ;

  • L’Eco-prêt à taux zéro ;

  • La TVA à taux réduit à 5,5% ;

  • Le chèque énergie ;

  • Les aides éventuelles proposées par les collectivités locales.

Pour en bénéficier, rendez-vous sur le site « France Rénov » ou contactez le 08.08.800.700, (service gratuit, numéro non surtaxé).

Bon à savoir

Depuis le 1er avril 2023, les ménages disposant de revenus élevés – ceux faisant partie du profil « rose », comme par exemple un ménage dont le revenu fiscal de référence (RFR) dépasse la somme de 51 592 euros (pour un foyer de trois personnes vivant hors Ile-de-France) ou 67 585 euros (pour un foyer de trois personnes vivant en Ile-de-France) – ne sont plus éligibles à l'aide permettant de réaliser les travaux les projets d’isolation dits « monotâches ». Parmi eux, l’aménagement de combles, l’isolation de toits-terrasses ou encore l’isolation de murs par l'extérieur ou l'intérieur. 

MaPrimeRénov'Sérénité

MaPrimeRénov'Sérénité s'adresse aux propriétaires, bailleurs ou copropriétaires, aux revenus modestes et très modestes occupant leur logement en tant que résidence principale. Cette dernière doit par ailleurs avoir été construite depuis plus de 15 ans.

Concernant le montant de MaPrimeRénov'Sérénité, il est calculé en fonction des revenus du foyer.

Vous pouvez la cumuler avec les Primes « Énergie ».

Pour en bénéficier, rendez-vous sur le site « France Rénov » ou contactez le 08.08.800.700.

Bon à savoir

Créés par la loi Climat et résilience du 22 août 2021, les « accompagnateurs Rénov’ » sont des conseillers ayant pour mission d’accompagner tout au long de leur projet les ménages souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique de leur logement. 

Un décret publié au Journal Officiel le 23 juillet 2022 précise que pour les demandes d'aides déposées depuis le 1er janvier 2023, le recours à un « accompagnateur Rénov’ » est obligatoire pour les travaux éligibles à l'aide à la rénovation globale « MaPrimeRénov' Sérénité » dont le coût est supérieur à 5 000 euros (toutes taxes comprises). 

À partir du 1er septembre 2023, le recours à un « accompagnateur Rénov’ » est également imposé pour les demandes d'aide impliquant au moins 2 postes de travaux éligibles à MaPrimeRénov' dont le coût est supérieur à 5 000 euros et qui font l'objet d'une demande d'aide dont le montant est supérieur à 10 000 euros. « Sont également concernés les travaux qui font l'objet de demandes d'aides distinctes dépassant ces seuils et intervenant dans un délai de trois ans à compter de la première demande d'aide formulée », précise le décret
 

MaPrimeRénov’Copropriété

MaPrimeRénov’Copropriété s’adresse aux copropriétaires via le syndic de copropriétaires. Elle permet de financer à hauteur de 25% de la quote-part – plafonnée à 15 000 euros par logement – des travaux de rénovation énergétique sur les parties communes des copropriétés.

Une aide individuelle complémentaire existe pour les copropriétaires occupants aux ressources modestes et très modestes. Elle s’établit respectivement 750 euros et 1 500 euros par logement.

Notez qu’en cas de sortie de passoire thermique ou d'atteinte d'un niveau énergétique « Bâtiment Basse Consommation » – à savoir une consommation maximale de 50 kWhep/m2/an pour les logements neufs et une consommation inférieure à 50 % de la consommation conventionnelle (soit 80 kWhep/m2/an) pour les logements existants –, le dispositif prévoit également deux bonus de 500 euros par logement. Les copropriétés en difficulté peuvent bénéficier d'une prime additionnelle de 3 000 euros par logement.

Pour en bénéficier, rendez-vous sur le site « France Rénov » ou contactez le 08.08.800.700.

Les aides locales

Il existe de nombreuses aides locales pour améliorer la performance énergétique de votre maison ou de votre appartement. Pour vous aider à les identifier, rendez-vous sur le site de l'Agence nationale pour l'information sur le logement (ANIL).

Sachez par ailleurs que certaines collectivités exonèrent temporairement de taxe foncière les foyers qui réalisent des travaux d'économie d'énergie. L'exonération peut être totale ou partielle. Pour en savoir plus, rapprochez-vous de votre mairie.

Les Primes « Energie »

Le dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie, appelés CEE, a été mis en place par l’État en 2006 pour financer la transition énergétique. Il oblige les vendeurs d'énergie (EDF, Engie, Total ou même certaines enseignes de la grande distribution) à pousser leurs clients à réaliser des économies d'énergie soit par le biais de travaux de rénovation énergétique, soit en favorisant l'utilisation d'appareils plus économes.

Vous y êtes éligible si vous propriétaire, bailleur ou non, ou locataire. Elles vous seront versées sous forme de primes à la fin des travaux de rénovation énergétique de votre logement.

Notez que l’appartement ou la maison concerné(e) par les travaux de rénovation énergétique doit être construit(e) depuis plus de 2 ans à la date de l’engagement des travaux (signature de devis ou bon de commande, versement d’acompte ou tout autre engagement écrit auprès du professionnel choisi). Il peut s’agir d’une résidence principale ou secondaire.

Pour savoir comment en bénéficier, allez lire l’article que nous avons consacré au sujet « Tout savoir sur les Primes Energie »

Les « coups de pouce » énergie

Les primes « coup de pouce » sont des aides financières destinées aux particuliers et attribués par des fournisseurs d'énergie dans le cadre du dispositif des certificats d'économie d'énergie. Elles ont pour vocation de financer certains travaux de rénovation énergétique.

À ce jour, deux primes « Coup de Pouce » sont disponibles : la prime « Coup de pouce chauffage » et la prime « Coup de pouce Rénovation performante d'une maison individuelle ».

Pour en savoir plus, lisez l’article que nous avons consacré au sujet.

Rénovation énergétique : Vers qui me tourner pour monter mon dossier ? Comment estimer le montant des aides dont je peux bénéficier ?

Pour plus de lisibilité, le gouvernement et l’Agence nationale de l’habitat (Anah) ont lancé le 1er janvier 2022 « France Rénov' ». Ce service regroupe l’ensemble des dispositifs d’aides et d’accompagnements existants jusqu’alors dispersés entre l’ADEME et l’Anah.

Concrètement, il permet aux ménages d’obtenir un accompagnement à la fois technique, sur les travaux qu’ils peuvent engager, juridique et social, pour les aider dans leurs démarches, et financier, pour mobiliser les aides disponibles dans leur région et pour les orienter vers les professionnels compétents.

Pour éviter les arnaques, savoir quels travaux réaliser chez vous et connaître les aides auxquelles vous avez droit, utilisez notre outil de simulation qui identifiera les différents scénarios de travaux énergétique réalisables dans votre logement et vous donnera une estimation du montant des travaux et des aides (MaPrimeRénov, Certificats d’Économie d’Energie, aides locales, etc.) auxquels vous pouvez prétendre.

Autre outil disponible sur J’écorénove mon logementl’annuaire des artisans qualifiés RGE qui vous permettra d’identifier les professionnels de la rénovation proche de chez vous.

Rénovation énergétique : Comment financer mon reste à charge ?

Après avoir identifié les aides financières publiques et les dispositifs privés auxquels vous avez droit, il se peut qu’il vous reste une certaine somme à payer. C’est ce que l’on appelle le « reste à charge ».

En fonction de votre projet et malgré la possibilité de cumuler certaines aides entre elles, il pourra être conséquent. Dès lors, votre banque peut vous aider à financer ce complément.

Plusieurs options sont possibles :

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ). Il s’agit d’un prêt bancaire permettant de financer certains travaux d’économie d’énergie dans un logement. Sa particularité : les intérêts sont pris en charge par l’État.

Le prêt économies d’énergie (PEE). Il s’agit d’un prêt bancaire permettant de financer certains travaux d’économies d’énergie.

Le prêt travaux. Le prêt travaux est un type de crédit à la consommation qui vous permet de financer des travaux dans votre appartement ou votre maison. Il s’agit souvent d’un crédit à taux fixe, avec une durée de remboursement plutôt courte.

Le prêt avance rénovation. Rendu possible grâce à la loi Climat et résilience, le nouveau « prêt avance rénovation » est une avance octroyée par certaines banques aux propriétaires de passoires thermiques, c’est-à-dire des logements classés F et G sur l’échelle du diagnostic de performance énergétique (DPE). Le remboursement de ce prêt hypothécaire n’intervient que lors de la vente du logement ou au moment d’une succession. Seuls les intérêts peuvent être remboursés par les bénéficiaires. Le prêt est garanti par l’État à hauteur de 75% du total emprunté.

UNI-MÉDIAS

Vous souhaitez estimer le montant des aides disponibles pour votre projet travaux ?

Vous avez une idée précise de vos travaux d’écorénovation et vous souhaitez en savoir plus sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre pour préciser votre budget. En quelques clics, renseignez les travaux d'écorénovation de votre bien et découvrez les aides disponibles.

Connaitre le montant de mes aides
Vous souhaitez connaitre le montant des aides pour votre projet ?Contacter un conseiller bancaire