Un homme et un enfant devant en équipement électroménager

Top 5 des familles d’équipements qui consomment le plus d’énergie

PUBLIÉ LE : 05/09/2023 MIS À JOUR LE: 20/01/2024

Lors de son interview du 14 juillet 2022, le président de la République a estimé qu'il fallait « entrer collectivement dans une logique de sobriété » et qu'il faudrait donc « consommer moins » de gaz et d'électricité. Pour vous y aider, on vous dresse la liste des appareils les plus énergivores.

Avec le conflit en Ukraine et le vieillissement du parc nucléaire français et les opérations de maintenance que cela nécessite la conjoncture était exceptionnellement mauvaise ces derniers temps. Ce qui a poussé Emmanuel Macron à appeler les Français à consommer moins de gaz et d’électricité.

Dès lors, tout le monde se pose la même question : qui du réfrigérateur, du sèche-linge ou du four électrique consomme le plus d’énergie ? On a la réponse.

1 - Le réfrigérateur-congélateur, pleine puissance toute l’année

Avec une consommation moyenne annuelle près de 400 kWh par an, le réfrigérateur-congélateur est incontestablement le plus énergivore des équipements.

À cela, une explication toute simple : votre réfrigérateur est l’un des rares équipements électriques qui ne se repose jamais puisque sa fonction consiste précisément à générer et maintenir un certain niveau de froid 24 heures sur 24 toute l’année. Une pleine puissance qui peut parfois peser gros sur la consommation globale de votre maison.

Voilà pourquoi, pour éviter de faire exploser votre facture énergétique et par là même économiser de l’électricité, il est préférable d'adopter les bons réglages de température : entre 4 et 5 degrés pour le réfrigérateur, -18 degrés pour le congélateur. Tout comme il est nécessaire de régulièrement entretenir votre appareil, notamment la grille arrière et les joints.

Pour en savoir plus, allez lire l’article que nous avons consacré au sujet, « Réfrigérateur, congélateur : comment mieux les utiliser pour faire des économies ? »

Réfrigérateur congélateur comment mieux les utiliser pour faire des économies

Les deux appareils consomment en moyenne respectivement 200 et 100 kWh par an.

Heureusement, là aussi, il existe des habitudes simples pour limiter leur impact énergétique. À commencer par regarder leur étiquette énergétique. Instaurée en 1994, elle a pour objectif de renseigner les consommateurs sur l’efficacité énergétique des produits électroménagers qu’ils possèdent ou envisagent d’acheter.

Ensuite, le sèche-linge représentant environ 15% de la consommation électrique annuelle d'un ménage. Il convient, pour limiter cette dernière, de ne pas surcharger le tambour afin que l’air chaud puisse correctement circuler. De la même manière, nettoyez régulièrement le filtre.

Pour le lave-linge, privilégiez les basses températures (un lavage à 30 degrés consomme trois fois moins d'énergie qu'un lavage à 90 degrés, un lavage à froid deux fois moins qu'un lavage à 40 degrés).

N'hésitez pas non plus à faire usage, pour ce produit, du programme « Eco » qui permet des économies d'eau et donc d'énergie. Veillez à optimiser le remplissage du tambour pour y inclure le maximum de vêtements et, si votre option tarifaire le permet, lancer la machine aux heures creuses afin d’économiser quelques euros.

3 - Le lave-vaisselle, un fonctionnement utile mais énergivore

La consommation moyenne d’un lave-vaisselle est d'environ 180 kWh par an.

Si le vôtre a plus de 10 ans, sachez les modèles les plus récents « consomment moitié moins d’eau », rappelle l’ADEME qui précise également que « 80% de l’énergie consommée par un lave-vaisselle sert à chauffer l’eau : moins il utilise d’eau, moins il consomme d’énergie ».

En tout état de cause, comme pour un lave-linge, privilégiez le mode « Eco » ou « 50 degrés » qui vous permettront de réduire sa consommation d’électricité de 45% par rapport à un programme intensif. Pensez également à nettoyer régulièrement le filtre et les joints et, si votre option tarifaire le permet, lancer la machine aux heures creuses afin d’économiser quelques euros.

4 - Les plaques de cuisson et le four, effet chaleur garanti

Avec une consommation annuelle d'environ 120 kWh pour les plaques et 100 kWh pour le four, faire cuire ses aliments coûte cher en énergie.

Pour les plaques de cuisson, le simple fait de mettre un couvercle sur votre casserole quand vous cuisinez vous permettra de consommer beaucoup moins d'énergie. Par exemple, lorsque vous souhaitez faire bouillir de l'eau pour des pâtes, couvrir votre ustensile vous permettra de le faire 3 à 4 fois plus rapidement. Ce qui réduira votre consommation énergétique.

De la même manière, choisissez un contenant avec une taille adaptée. Autrement dit, faites attention à ce que votre casserole ou votre poêle soit adaptée à la dimension de votre plaque de cuisson. Si le fond est d’un diamètre plus petit que votre plaque ou de votre feu, une partie de l’énergie est gaspillée ou glisse le long des parois.

Pour les détenteurs de fours à chaleur tournante, profitez-en pour y faire cuire plusieurs plats en même temps, vous gagnerez du temps de cuisson. Et donc de l'énergie. Autre astuce : utilisez l’éclairage de contrôle de votre four afin de vérifier la cuisson sans en ouvrir la porte, cela vous évitera de perdre la chaleur. Pensez aussi à vérifier l’étanchéité des joints : si ceux-ci sont défectueux, ils pourraient entrainer une surconsommation de votre énergie.

5 - L'équipement informatique et high-tech, nouveau poste de consommation

Selon l'ADEME, « l'équipement informatique des Français représente une part de plus en plus importante de leur consommation électrique ». À commencer par la box internet qui consommerait entre 150 et 300 kWh par an pour chaque ménage. Pour tenter d’y remédier, pensez à la débrancher la nuit et/ou la journée lorsque vous vous absentez pour partir travailler. De cette manière, vous pourrez économiser environ 50% de la consommation électrique de votre appareil.

De son côté, votre ordinateur fixe consomme entre 120 et 250 kWh annuellement (entre 30 et 100 kWh pour un ordinateur portable). S’il est difficile d’y remédier, vous pouvez néanmoins faire des économies d’énergie sur votre utilisation d’internet en la rationalisant. Ainsi, au lieu de garder les onglets de vos sites préférés ouverts par commodité, enregistrez-les plutôt en favori pour les ouvrir quand vous en avez besoin. Un onglet ouvert, c’est un site qui continue à utiliser de la bande passante sur votre navigateur et des données qui transitent, même si vous ne l’utilisez pas. C’est donc de l’énergie consommé inutilement. Autres astuces possibles : réglez la définition des vidéos que vous regardez en fonction de votre écran (pour un écran d’ordinateur de 13 pouces, une résolution de 360 à 720 pouces peut être suffisante) et téléchargez les contenus (musique & vidéo…) plutôt que d’utiliser le streaming qui représente 80% du trafic de données en ligne.

Pour la télévision, sachez que lorsqu’elle est en veille, sa consommation pendant 20 heures équivaut à celle de quatre heures de visionnage selon l’ADEME. D’où, là encore, l’intérêt de la débrancher quand vous ne l’utilisez pas.

Unimédia

Vous démarrez votre projet ?

Estimez la performance énergétique actuelle de votre logement pour obtenir des recommandations adaptées à vos besoins (confort, économies, réglementation…) sur les travaux, les aides et des estimations de financement.

Démarrer votre projet
Vous démarrez votre projet ?Je me lance