Travaux de rénovation énergétique : bien démarrer son projet

Si vous avez pour projet de financer des travaux de rénovation énergétique, que ce soit dans un appartement ou une maison, vous réduirez le montant de votre facture énergétique, améliorerez le confort de votre logement et ferez un geste pour l’environnement… À condition toutefois de respecter certaines étapes. Revue de détails de ce projet de transition écologique, qui vous fera réaliser de belles économies… et gagner en sérénité !

Entre la flambée des prix de l'énergie, les appels à la sobriété énergétique et l’interdiction progressive de mise en location des passoires thermiques, les Français sont particulièrement incités à lancer des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. À la clé, une belle économie sur les factures de leur appartement, ou de leur maison. Encore faut-il savoir par où commencer, quels travaux prioriser, pour quel budget, etc. Tous nos conseils pour vous lancer.

Travaux de rénovation énergétique : l’indispensable audit énergétique de votre habitat

Obligatoire depuis le 1er avril 2023 lors de la vente de logements notés F ou G – qualifiés de passoires thermiques – l’audit énergétique est une analyse complète et poussée des performances énergétiques d’un logement réalisée par des entreprises ou professionnels certifiés et qualifiés par un organisme indépendant. Son objectif : identifier les endroits de votre maison ou de votre appartement où s’effectuent les pertes de chaleur les plus importantes (toiture, comble, murs, planchers bas, fenêtres, portes, etc.), mais aussi vérifier la performance énergétique de vos équipements (chaudière, ventilation mécanique contrôlée, chauffage d’appoint, climatiseur, ampoules à incandescence). Fort de ces informations, le diagnostiqueur vous proposera une liste de travaux à réaliser pour améliorer l’efficacité énergétique de votre habitat.

Bon à savoir

La réalisation d’un audit énergétique ne concerne que les maisons individuelles et les immeubles en mono propriété. En copropriété, il est nécessaire de faire réaliser un DPE collectif dans le cadre d’un plan pluriannuel de travaux (PPPT). L'audit énergétique est également exigible en cas de vente pour les immeubles résidentiels à usage d'habitation construits depuis plus de 10 ans. Il est aussi obligatoire dans le cadre d'une rénovation globale pour obtenir des aides financières comme MaPrimeRénov’, les Primes Énergie ou encore un prêt à taux zéro (Eco-PTZ), qui sont des coups de pouce appréciables dans un projet d’écorénovation.

Projet de rénovation énergétique : nos conseils sur les étapes à suivre pour les travaux

Si l’audit énergétique va cibler les travaux à prioriser, l’ADEME explique que pour une rénovation énergétique la plus efficiente possible de votre maison ou de votre appartement, « six postes de travaux doivent obligatoirement être effectués : l’isolation des toitures, des murs, et des sols, le changement des menuiseries (les fenêtres), de la ventilation et du système de chauffage. »

L'isolation de la toiture et des combles d’une maison permettra de réduire les échanges thermiques avec l'extérieur. Ce qui, en moyenne, devrait vous faire réaliser jusqu’à 30 % d’économies sur vos factures d’énergie. Dans le cas d’un appartement, mieux les parois seront isolées sur le plan thermique, plus les pièces retiendront la chaleur en hiver et la fraîcheur en été. Laine de verre, ouate de cellulose, laines végétales… La liste des isolants efficaces à installer sur les murs, le sol et le plafond est longue.

De son côté, l’isolation des ouvertures s’avérera également très efficace puisque le simple remplacement de fenêtres simple vitrage par des fenêtres double vitrage vous permettra de réaliser jusqu’à 15 % d’économies.

Dans la même veine, une bonne circulation de l’air dans un logement est le meilleur moyen d’éviter les pièces surchauffées l’été et glaciales l’hiver. D’où l’intérêt d’installer une ventilation mécanique contrôlée (VMC) qui permettra le renouvellement permanent de l’air dans un logement, tout en assurant une meilleure répartition de la chaleur entre les pièces.

Enfin, parce qu’il est le premier poste de consommation en énergie des ménages, l’installation d’un système de chauffage performant est nécessaire : ceux fonctionnant aux énergies renouvelables comme, par exemple, une pompe à chaleur (PAC) devrait vous permettre de réaliser jusqu'à 60 % d'économies sur votre facture d'énergie.

Travaux de rénovation énergétique : combien ça coûte et comment les financer ?

De 250 à 500 euros le mètre carré, tel est le prix moyen en France, généralement évoqué par les professionnels du secteur à la question « combien coûte un chantier de rénovation énergétique ? ». Ce qui revient à dire que pour un logement de 100 m2, il faut compter entre 25 000 euros et 50 000 euros pour une rénovation garantissant de réelles économies d’énergie. Une somme importante pour les propriétaires bailleurs qui devront en assumer le coût… Sans pour autant en profiter, puisque les futures économies d’énergie profiteront avant tout à leurs locataires. Aussi, sans garantie de voir le prix de son bien valorisé à la hauteur du montant investi, ils sont nombreux à préférer s'accorder un temps de réflexion avant de passer à l'action.

De son côté, l’ADEME explique que cet écart de prix dépend de différents critères. Comme, par exemple, l’emplacement du bien immobilier, le prestataire de rénovation choisi, les contraintes spécifiques engendrées par la nature du bien, l’état du logement avant sa rénovation, la capacité énergétique souhaitée ou encore la qualité des équipements et des matériaux qui seront utilisés.

Résultat : bien que les Français reconnaissent largement la nécessité d’une rénovation énergétique des logements, ces derniers pointent néanmoins du doigt le difficile financement d’une telle opération : une étude BVA montre ainsi que pour près des trois quarts d’entre eux, le coût des travaux est l’un des éléments dissuadant le plus les propriétaires d’agir (71 %). Une opinion est encore plus partagée chez les Français âgés de plus de 50 ans (81 %).

Bon à savoir

Isolation thermique, chauffage, ventilation… Pour chacun de ces secteurs, il existe de nombreuses aides (MaPrime Rénov’, MaPrimeRénov’ Sérénité, MaPrimeRénov’ Copropriété) versées par l’État, les collectivités locales ou encore les fournisseurs d’énergie. À chaque profil sa prime, son prêt, ou son coup de pouce pour financer des travaux de rénovation énergétique et alléger le montant des factures…

À la une

Femme ayant froid dans son logement
7 min.
6 min.
Couple souriant qui a rénové son appartement
5 min.
Simulateur travaux

Vous démarrez votre projet ?

Estimez la performance énergétique actuelle de votre logement pour obtenir des recommandations adaptées à vos besoins (confort, économies, réglementation…) sur les travaux, les aides et des estimations de financement.

Tout le contenu

Femme ayant froid dans son logement
7 min.
6 min.
Couple souriant qui a rénové son appartement
5 min.
Travaux de rénovation énergétique
5 min.
10 min.
7 min.
6 min.
5 min.
6 min.
6 min.
3 min.
4 min.
Locataires montant des escaliers avec des plantes
8 min.
12 min.