Estimer votre projetD'écorénovationEn moins de 10 min

4 étapespour déterminer votre projet
1Votre logement et vos besoins
2La description de votre bien
3Vos systèmes de chauffage, d’eau chaude et de ventilation
4Votre foyer et votre budget
Commencer mon estimation

Estimez la performance énergétique actuelle de votre logement pour obtenir des recommandations sur les travaux utiles, les aides disponibles et des estimations de financement.

L’estimateur de performance énergétique, son résultat et nos recommandations vous permettent de disposer d’une première approche globale de la performance énergétique de votre logement et des travaux à réaliser pour l’améliorer. Ces résultats et nos recommandations sont basés sur la méthode conventionnelle 3CL validée par l'ADEME, sont estimés à partir des informations que vous avez déclarées et vous sont communiquées à titre indicatif : ils ne constituent ni un Diagnostic de Performance Energétique (DPE) ou un audit énergétique qui ne peuvent être réalisés que par des professionnels certifiés, ni des propositions commerciales. Ils ne sauraient engager la responsabilité de Ecorénovation Crédit Agricole, filiale de Crédit Agricole Transitions & Energies.

QUEL EST LE COÛT D’UNE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE ?

Réaliser des travaux de rénovation pour améliorer la performance énergétique de votre logement devient une nécessité. Sur J’écorénove, nous vous aidons à estimer le coût de la rénovation énergétique de votre logement. Celui-ci dépend de multiples facteurs, notamment des matériaux utilisés et des travaux nécessaires pour améliorer la performance énergétique de votre logement.

Tout savoir sur l’isolation thermique 

L’isolation thermique vise à réduire les pertes de chaleur et les entrées de froid d’un logement. Réaliser ces travaux vous permet de faire jusqu’à 65 % d’économies sur vos factures d’énergie ! Cela représente un gain considérable à long terme.

Il existe différentes techniques d’isolation thermique en fonction de la partie du logement à isoler. Concernant les murs de votre logement, vous pouvez opter pour :

  • une isolation thermique par l’intérieur: il faut installer des panneaux isolants à l’intérieur du logement. On les recouvre ensuite de plaques de placoplâtre avant de repeindre ou de poser du papier peint.

  • une isolation thermique par l’extérieur: l’isolant peut être fixé au mur, puis recouvert de lames, sous enduit ou sous vêtures avec des panneaux et parements fixés au mur extérieur.

L’isolation thermique par le plafond

Si l’isolation se fait par le plafond, deux techniques existent en fonction du type de plafond :

  • plafond collé ou tendu, avec une couche d’isolant sur le plafond avant de le recouvrir d’un revêtement décoratif ou d’une toile en PVC thermo-extensible ;

  • plafond suspendu ou faux plafond, l’espace entre le faux plafond et le plafond étant comblé par de l’isolant.

L’isolation thermique dans la toiture

Une isolation peut aussi se réaliser dans des combles perdus ou des combles aménageables.

Pour isoler cette partie de votre logement, vous pouvez mettre de l’isolant soufflé sur le plancher de vos combles ou installer des panneaux ou des rouleaux d’isolant sur le plancher.

Vous pouvez également injecter de l’isolant sous pression dans les combles aménagés ou installer des caissons chevronnés autoporteurs à l’extérieur des combles.

Quel est le coût d’une isolation thermique ?

Pour une estimation de votre rénovation énergétique par l’isolation thermique, il est important de comparer le prix des isolants. Selon l’isolant choisi, vos travaux seront plus ou moins coûteux. S’ajoute ensuite le prix de la main-d’œuvre, qui dépend de la zone à isoler.

Le remplacement du système de chauffage

Le prix des travaux de remplacement de votre système de chauffage dépendra de l’équipement à installer : qu’il s’agisse d’une chaudière à condensation ou basse température, d’une pompe à chaleur air-air ou air-eau ou d’une chaudière à granulés, les prix vont différer.

Le changement du système de ventilation

Lorsque l’on parle de rénovation globale, il ne faut pas oublier le changement du système de ventilation. Il est conseillé d’installer une VMC afin d’assurer une ventilation optimale du logement.

Plusieurs choix s’offrent à vous pour remplacer votre système de ventilation :

  • la VMC à double flux: elle limite au maximum les pertes de chaleur. Elle permet d’économiser jusqu’à 20 % sur la facture de chauffage comparée à une VMC simple flux ;

  • la VMC à simple flux: elle fait entrer de l’air neuf dans les pièces par les entrées d’air des fenêtres ;

  • la VMC par insufflation: elle insuffle de l’air capté à l’extérieur. Ce système est très simple à installer.

En matière de prix, une VMC simple flux coûte entre 150 € et 400 €. Une VMC double flux coût entre 3 000 € et 6 000 €.

La prime concernant les systèmes VMC est répartie selon trois catégorie de ménage :

  • de 3 000 € à 2 500 € pour les ménages aux revenus très modestes ;

  • de 2 500 € à 2 000 € pour les ménages aux revenus modestes ;

  • de 2 000 € à 1 500 € pour les ménages aux revenus intermédiaires.

Les aides pour une rénovation énergétique

La rénovation énergétique de votre logement représente un coût non négligeable, mais l’État vous propose des aides pour faire baisser la facture de vos travaux.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ est une subvention à la rénovation énergétique proposée par France Rénov’. Son montant est calculé en fonction des revenus et des bénéfices environnementaux que vont engendrer les travaux.

Tous les propriétaires physiques sont éligibles à MaPrimeRénov’, qu’ils soient occupants ou bailleurs. Cette aide couvre la majorité des travaux de rénovation énergétique : isolation, ventilation, changement du système de chauffage ou encore rénovation globale.

Des bonifications existent pour profiter de l’aide MaPrimeRénov’, notamment :

  • une prime pour sortir son logement du statut de passoire thermique, grâce à des travaux d’amélioration de la performance énergétique du logement permettant le passage de l’étiquette F ou G à une meilleure étiquette ;

  • une prime pour les bâtiments à faible consommation d’énergie (récompensant l’atteinte de l’étiquette énergie B ou A) ;

  • un forfait pour une rénovation complète (destiné aux ménages à revenus intermédiaires et supérieurs pour encourager l’exécution de différents travaux en même temps) ;

  • un forfait pour l’assistance à la maîtrise d’ouvrage (destiné aux ménages souhaitant être accompagnés dans l’exécution de leurs travaux).

MaPrimeRénov’ Sérénité

Pour bénéficier de MaPrimeRénov’ Sérénité, les travaux de rénovation doivent permettre de réaliser un gain énergétique d’au moins 35 %. Le montant de cette aide est également calculé en fonction de vos ressources. Vous ne devez pas dépasser le statut de revenus modestes.

Pour bénéficier de MaPrimeRénov’ Sérénité, le logement à rénover doit être votre résidence principale et vous ne devez pas avoir bénéficié de l’éco-prêt à taux zéro dans les cinq années précédentes.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) permet de financer des travaux de rénovation énergétique dans une habitation. Il s’agit d’un prêt sans intérêts d’un montant maximal de 50 000 € pour une rénovation globale et entre 7 000 € et 30 000 € pour une rénovation ponctuelle, proposé par certaines banques.

Vous pouvez en bénéficier si vous êtes propriétaire occupant ou bailleur d’un logement construit depuis plus de deux ans et situé en métropole. Vos travaux doivent également être réalisés par une entreprise qualifiée RGE.

Les travaux éligibles à l’éco-PTZ sont :

  • les travaux de rénovation ponctuelle pour améliorer l’efficacité énergétique de votre logement, tels que l’isolation du toit, le remplacement de fenêtres et du système de chauffage ;

  • les travaux de rénovation générale pour atteindre un niveau minimum d’efficacité énergétique de votre logement ;

  • les travaux de réhabilitation de votre système d’assainissement non collectif en utilisant un dispositif qui ne consomme pas d’énergie.

Le prix d’une rénovation énergétique dépend de nombreux facteurs comme le type de matériaux utilisés ou d’équipements à installer. Le choix de votre prestataire est également important ! Pour bénéficier des aides citées ci-dessus, il faudra faire appel à une entreprise RGE. Rendez-vous sur pour trouver un artisan qualifié près de chez vous.