Couple qui entame ses travaux de rénovation

Rénovation énergétique : à quel moment est-il préférable d’entamer les travaux ?

PUBLIÉ LE : 31/08/2023 MIS À JOUR LE: 20/01/2024

Vous souhaitez programmer des travaux de rénovation énergétique pour votre maison ou votre appartement ? Printemps, été, hiver, automne : la période de l’année, et par conséquent la température ont-elles vraiment un effet sur les prix ou l’efficacité de l’isolation de votre logement ? On vous dit quand vous lancer.

Une sensation de froid persistante en hiver malgré un chauffage poussé à fond, des courants d’air, une facture énergétique (trop) importante, des équipements de production d’eau chaude vieillissants (et donc peu efficaces ou à trop forte consommation) ... Autant de signes qui montrent que vous devriez entamer des travaux de rénovation, améliorer la performance énergétique de votre logement et ainsi réaliser de belles économies. Oui, mais quand ?

Rénover les logements : quelle est la meilleure période pour des travaux d’isolation énergétique ?

Dans l’idéal, il convient de privilégier les plus beaux mois de l’année, ceux durant lesquels les journées sont plus longues et les pluies (particulièrement contraignantes lorsque l’on refait des combles ou une toiture par exemple) moins fréquentes.

De la même manière, changer vos fenêtres pendant l’été ou en demi-saison évitera que le froid n’entre dans votre intérieur. L’installation d’une nouvelle chaudière est également grandement facilitée en cette période où le chauffage n’est pas actionné. Mais attention : en fonction de la région où vous vivez, les mois de juillet et août peuvent connaître des températures très élevées, ce qui risquera de causer des retards dans l’avancement de votre projet.

En cas d’urgence (un toit arraché à cause des intempéries, une facture d’électricité ou de gaz qui grimpe soudainement en flèche, la panne d’un radiateur, la casse de la chaudière...), il est toujours possible de réaliser des travaux d’isolation en hiver. Mais là aussi, en raison de la baisse de la température et des impondérables de chaque période de l’année (pluie, neige, vent...) qui ne facilitent évidemment pas les travaux (surtout à l’extérieur), votre chantier de rénovation énergétique risquera de prendre du retard.

Travaux de rénovation énergétique : choisir un artisan RGE, quel que soit votre projet

En planifiant avec soin vos travaux de rénovation énergétique, vous éviterez les mauvaises surprises et, le cas échéant, éliminerez le risque d’enchevêtrement des différents chantiers.

Pour ce faire, prenez le temps de choisir le (ou les) professionnel(s) qui seront en charge des travaux. Dans tous les cas, faites TOUJOURS appel à un (des) artisan(s) certifiés RGE. La mention RGE, pour « Reconnu Garant de l'Environnement », est accordée par les pouvoirs publics et l'ADEME à des professionnels du secteur du bâtiment et des énergies renouvelables engagés dans une démarche de qualité. Surtout, la certification RGE est obligatoire pour disposer d’aides financières sur la plupart des travaux de rénovation énergétique.

Ensuite, n’hésitez pas à demander plusieurs devis et, autant que faire se peut, préférez un professionnel exerçant à proximité de chez vous. En cas d’urgence, il pourra rapidement être là.

Ménages aux revenus modestes ou aisés : pensez aux aides à la rénovation... et aux autorisations !

Autres étapes importantes, la budgétisation de votre projet ainsi que la consultation des aides financières de l’État possibles pour vos travauxMaPrimeRénov’, MaPrimeRénov Sérénité, Primes « énergie », subventions locales... les possibilités sont multiples. Les économies réalisées à chaque poste de travaux, grâce une prime par exemple, peuvent atteindre un très beau montant et même sauver votre budget !

Certaines aides sont mêmes cumulables. Pour vous aider à faire le point, des « accompagnateurs Rénov’ » peuvent être sollicités.

Bon à savoir

Créés par la loi Climat et résilience du 22 août 2021, les « accompagnateurs Rénov’ » sont des conseillers ayant pour mission d’accompagner tout au long de leur projet les ménages souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique de leur logement.

Un décret publié au Journal Officiel le 23 juillet 2022 précise que pour les demandes d'aides déposées à compter du 1er janvier 2023, le recours à un « accompagnateur Rénov’ » est obligatoire pour les travaux éligibles à l'aide à la rénovation globale « MaPrimeRénov' Sérénité » dont le coût est supérieur à 5 000 euros (toutes taxes comprises).

À partir du 1er septembre 2023, le recours à un « accompagnateur Rénov’ » est également imposé pour les demandes d'aide impliquant au moins 2 postes de travaux éligibles à MaPrimeRénov' dont le coût est supérieur à 5 000 euros et qui font l'objet d'une demande d'aide dont le montant est supérieur à 10 000 euros. « Sont également concernés les travaux qui font l'objet de demandes d'aides distinctes dépassant ces seuils et intervenant dans un délai de trois ans à compter de la première demande d'aide formulée », précise le décret.

Assurez-vous également de demander les autorisations (auprès de la mairie, de votre copropriété, etc.) pour votre chantier si les travaux que vous envisagez l’imposent. Pour information, des travaux isolants pour combles ou pour planchers bas ne nécessitent pas de permis de construire. En revanche, des travaux d’isolation thermique par l’extérieur modifient l’aspect extérieur d’un logement. Il est donc obligatoire de prévoir une déclaration préalable de travaux si :

  • Les travaux créent une surface totale de l’habitation qui excède 150m², même si la surface de plancher créée grâce à l’isolation de toiture est inférieure à 40m² ;

  • Les travaux créent une surface de plancher supérieure à 40m² ;

  • Les travaux amènent une modification de la pente de la toiture, de sa hauteur ou lors d’un changement du type de couverture.

Enfin, en raison des fortes demandes liées à ce type de chantier, organisez-vous le plus tôt possible avant que les prix ne s’envolent. En d’autres termes, programmez dès cette année vos travaux pour le printemps prochain. Le montant de vos travaux d’isolation devrait s’en ressentir.

Propriétaires, locataires : quels travaux de rénovation énergétique prioriser pour votre logement ?

Le chantier de rénovation énergétique d’un logement doit être effectuée selon un ordre précis, étape après étape. Le gros œuvre en premier (casser des murs, créer de nouvelles ouvertures, etc.) puis l’isolation des murs, des fenêtres, du toit, des combles et des planchers. La rénovation des installations électriques, des réseaux d’électricité et d’eau peut, elle, démarrer en parallèle des travaux d’isolation. Enfin, l’installation d’un nouveau système de chauffage (pompe à chaleur, chaudière, chauffage au bois, radiateurs, etc.) et les finitions sont évidemment les dernières étapes à planifier.

Unimédia
RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

Vous démarrez votre projet ?

Estimez la performance énergétique actuelle de votre logement pour obtenir des recommandations adaptées à vos besoins (confort, économies, réglementation…) sur les travaux, les aides et des estimations de financement.

Démarrer votre projet
Vous démarrez votre projet ?Je me lance