Comment remédier à la précarité énergétique ?

PUBLIÉ LE : 31/08/2023 MIS À JOUR LE: 31/08/2023

Selon l’ONPE (l’Observatoire National de la Précarité Énergétique), la précarité énergétique concernerait plus de 12 millions de Français. Dans cet article, nous vous présentons les différentes solutions prévues par l’État pour remédier à cette situation

Qu’est-ce que la précarité énergétique?

La précarité énergétique désigne la situation dans laquelle se trouve toute personne qui ne dispose pas des équipements énergétiques nécessaires à son bien-être. Il peut par exemple s’agir des personnes vivant dans un logement avec un accès limité au chauffage ou bien à l’eau chaude.

La précarité énergétique peut être causée par une mauvaise isolation des combles, des murs, du plancher, ou du logement en général. Depuis 2021, les prix croissants de l’énergie accentuent également le phénomène de précarité énergétique. De plus en plus de ménages sont en effet contraints d’éteindre leur chaudière, ou de limiter au maximum l’utilisation du chauffage, à cause de factures qu’ils ne peuvent pas assumer.

Quelles sont les mesures de l’État pour lutter contre la précarité énergétique?

La lutte contre la précarité énergétique fait partie intégrante de l’objectif de transition énergétique et écologique du gouvernement. Certaines lois, telles que la loi Grenelle 2 et la réforme des DPE, poussent les propriétaires à rénover leurs logements pour en améliorer les performances énergétiques.

Ces rénovations permettent aux ménages et aux entreprises de consommer moins, et de réaliser des économies sur leurs factures. Pour soutenir cette transition écologique, l’État met en place plusieurs aides financières.

Les primes et les prêts

MaPrimeRénov'

MaPrimeRénov' est une aide financière destinée aux particuliers occupants, qui souhaitent entreprendre des travaux d’économie d’énergie. Il s’agit de la nouvelle aide remplaçant les aides de l’Anah et le crédit d’impôt transition énergétique. Elle est accessible en fonction de certaines conditions de ressources et peut s’étendre jusqu’à 20000 € sur 5 ans. Votre logement doit avoir été construit depuis au moins 15 ans. Vérifiez dès maintenant votre éligibilité à MaPrimeRénov' !

Les ménages les plus modestes peuvent également bénéficier de MaPrimeRénov' Sérénité, qui vient remplacer le dispositif "Habiter mieux sérénité."

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro (éco PTZ) est dédié aux travaux de rénovation énergétique d’un logement. Versé par certaines banques, ce prêt est sans intérêts et est disponible pour les propriétaires occupants, mais aussi pour les bailleurs.

La somme maximale disponible est de 50000 € pour une rénovation globale. Le montant que vous pourrez emprunter dépendra du type de travaux d‘économie d’énergie que vous souhaitez entreprendre (rénovation ponctuelle, rénovation globale ou assainissement).

Vous retrouverez toutes les étapes pour obtenir un éco-prêt à taux zéro, ainsi que les travaux éligibles sur le site service-public.fr.

Le certificat d’économie d’énergie (CEE)

Le certificat d’économie d’énergie (CEE) est une aide que proposent les fournisseurs d’énergie. Elle s’adresse aux particuliers souhaitant entreprendre des travaux de rénovation thermique, afin d’améliorer la performance énergétique de leur logement.

Ce certificat accorde une aide financière au montant variable, en fonction du bouquet des travaux et des revenus des ménages. Il peut s’agir de travaux d’isolation, ou de rénovation du chauffage par exemple. La prime CEE a également l’avantage d’être cumulable avec l’éco-PTZ ou encore MaPrimeRénov'.

Si certains travaux ne sont pas pris en compte par la prime CEE, vous pouvez toujours bénéficier de la prime Coup de Pouce Économie d’Énergie.

La TVA à 5,5 %

La TVA réduite à 5,5 % est accessible pour les propriétaires bailleurs ou occupants, mais également pour les locataires et les SCI. Elle permet elle aussi de faciliter le financement des travaux d’isolation, de chauffage, ou de toute rénovation visant à améliorer le score énergétique global des bâtiments.

La version modifiée de la TVA à 5,5% sur les travaux de rénovation énergétique entrera en vigueur au plus tard le 1er janvier 2024. Cette TVA réduite s'appliquera aux prestations de rénovation énergétique et sera applicable aux locaux pour lesquels des travaux de rénovation énergétique sont nécessaires. De plus, une attestation sera délivrée pour certifier que les travaux ont été effectués conformément aux exigences.

Notons également qu’il existe certaines aides annexes, comme le chèque énergie. Ce dernier a pour but d’aider les ménages les plus modestes à payer leurs factures énergétiques. Il est généralement compris entre 48 et 277 €.

Unimédia
RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

Vous démarrez votre projet ?

Estimez la performance énergétique actuelle de votre logement pour obtenir des recommandations adaptées à vos besoins (confort, économies, réglementation…) sur les travaux, les aides et des estimations de financement.

Démarrer votre projet
Vous démarrez votre projet ?Je me lance