Que faire en cas de problème de logement humide : diagnostic, causes, conseils et solutions

PUBLIÉ LE : 01/09/2023 MIS À JOUR LE: 20/01/2024

Dans chaque pièce d’une maison ou d’un appartement, l’humidité peut être dévastatrice, tant pour vous que pour votre logement. Voilà pourquoi, dès les premiers signes apparents (condensation, présence de moisissures, suintements, peintures qui s’écaillent…), il faut agir. On vous dit tout sur les travaux à entreprendre.

En France, l’humidité touche un logement sur cinq. Si elle est souvent présente dans les maçonneries anciennes, les constructions plus récentes ne sont pas toujours à l'abri. Surtout, en plus de dégâts matériels qu’elle cause, l’humidité peut également être à l’origine d’irritation des voies respiratoires, d’allergies, et même d’asthme dans les cas les plus graves.

Quels sont les signes indiquant la présence d’un problème d'humidité dans votre logement ?

Ils sont nombreux… et faciles à identifier : tâches suspectes sur les murs, peintures qui s’écaillent, papiers peints qui gondolent, gonflement du bois des menuiseries, apparition de rouille sur les objets métalliques, désagrégation de la maçonnerie, condensation sur l’intérieur des vitres, odeur de moisi… Autant de signes qui montrent que l’humidité s’est progressivement installée dans votre maison ou votre appartement. Le problème, c’est que s’ils sont visibles, cela signifie que l’humidité s’est déjà bien propagée et menace la pérennité de votre logement. Tout comme votre santé.

Bon à savoir

Le taux d'hygrométrie de votre maison correspond à la mesure du degré d'humidité présent dans l'air ambiant. Bien qu’un taux d’humidité acceptable dépende de nombreux facteurs, l’hygrométrie idéale pour une maison doit généralement être comprise entre 40 et 70 %.

Quelles sont les causes de l’apparition d’un problème d'humidité dans votre logement ?

L’humidité dans une maison ou un appartement peut avoir plusieurs origines qui, souvent, se cumulent :

• Une mauvaise ventilation qui ne permet pas d’éliminer l’humidité engendrée par l’utilisation de votre salle de bain, le fonctionnement de votre gros électroménager (machine à laver la vaisselle, lave-linge, réfrigérateur), etc. ;
• Des fuites et infiltrations liées à la plomberie ;
• Des infiltrations depuis l’extérieur (dues, par exemple, à une mauvaise étanchéité de la charpente et/ou une mauvaise isolation de la toiture, des façades extérieures, de la véranda s’il y a lieu, des conduits de cheminées, des chéneaux, des joints de maçonneries, etc.) ;
• Des remontées depuis le sol (on parle de remontées capillaires) ou la cave ;
• Un dégât des eaux ;
• Etc.

De plus, sachez que la respiration humaine et les activités domestiques sont également source d’humidité.

Bon à savoir

Contrairement aux idées reçues, un logement neuf – donc censé être parfaitement isolé – peut s’avérer trop humide si sa parfaite étanchéité empêche un bon renouvellement de l’air intérieur. Dans ce cas, une seule solution : l’installation d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple ou double flux.

Quels sont les effets des problèmes d’humidité sur votre logement, appartement ou maison ?

Au-delà des détériorations esthétiques précédemment évoquées, l’humidité peut gravement endommager votre habitation :

• Déformation des éléments de bois et de plâtre ;
• Détérioration, voire destruction, des bois de charpente, boiseries et ossatures bois ;
• Diminution de la résistance des éléments porteurs (mur, charpente et toiture).

À terme, si vous être propriétaire, les conséquences de l’humidité dévaloriseront votre bien et risqueront, dans le pire des cas, de le rendre insalubre.

Et parce que les murs humides favorisent la déperdition de chaleur, vous allez devoir sursolliciter vos appareils de chauffage. Ce qui ne sera pas sans conséquences sur votre facture énergétique.

Quels sont les risques des problèmes d’humidité de votre maison ou de votre appartement sur la santé ?

Vivre dans un environnement humide, générateur de champignons et autres moisissures, peut fragiliser votre santé et celle de votre entourage :

• Troubles respiratoires (asthme, bronchite, etc.) ;
• Troubles oculaires (conjonctivite, irritation des yeux, etc.) ;
• Troubles musculaires (arthrose, rhumatisme, etc.) ;
• Toux chroniques ;
• Insomnies et fatigues chroniques ;
• Fièvres, migraines et nausées ;
• Maladies auriculaires ;
• Saignements du nez ;
• Etc.

En outre, une étude du Centre International de Recherche sur le Cancer a démontré que certains cancers détectés chez les individus étaient associés à des fongicides comme l’aflatoxine, une moisissure toxique…

Isolation, rénovation : que faire pour remédier à un problème d’humidité dans votre logement ?

Pour remédier à vos problèmes d’humidité, que vous soyez propriétaire ou locataire, il peut être judicieux de prendre l’avis d’un professionnel qui en identifiera les causes et vous proposera un traitement adapté, sur devis.

Parmi les mesures de rénovation proposées par un expert :

• Installer une ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple ou double flux et/ou revoir la ventilation naturelle existante (désobstruction des aérations existantes et augmentation de leurs dimensions et de leur nombre) ;
• Isoler les murs, les sols et ou vos fenêtres ;
• Entreprendre un assèchement des murs ;
• Poser un drain autour de votre maison.

De votre côté, avant de penser rénovation, et au prix qu’elle suppose, pensez à l’aération des pièces de votre logement au minimum dix minutes chaque jour (et ce même l’hiver) pour évacuer la vapeur d’eau.

Dans le même ordre d’idée, faites la cuisine avec la hotte d’aspiration, réduisez un peu la durée des douches et la température de l’eau (plus elle est chaude, plus elle dégage de la vapeur) et maintenez la température de votre logement à 19 °C. De cette manière, vous éviterez que l’air froid, qui se condense plus vite que l’air chaud, ne produise un surcroît d’humidité.

Unimédia

Vous démarrez votre projet ?

Estimez la performance énergétique actuelle de votre logement pour obtenir des recommandations adaptées à vos besoins (confort, économies, réglementation…) sur les travaux, les aides et des estimations de financement.

Démarrer votre projet
Vous démarrez votre projet ?Je me lance