Questions / Réponses sur l'isolation de votre logement

Isolation

Qu’est-ce qu’une passoire thermique ?

Selon les pouvoirs publics, la France compte plus de 5,2 millions de passoires thermiques, soit une habitation sur quatre. Pour certains experts, il y en aurait en réalité plus du double… Pour faire simple, une passoire thermique, c’est un logement qui ne retient ni la chaleur l’hiver ni la fraîcheur l’été. La faute à une mauvaise isolation de ses murs, de sa toiture, de ses fenêtres, ou encore d’une ventilation défaillante.


Son Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) affiche une étiquette F ou G. Autrement dit, sa consommation énergétique est supérieure à 330 kWh par m2 et par an. Une surconsommation qui n’est évidemment pas sans conséquences sur les finances de ses occupants, particulièrement lorsque l’on sait que 14 % des Français (soit 3,8 millions de ménages) sont en situation de précarité énergétique. Ce qui signifie qu’ils consacrent plus de 10 % de leurs revenus aux factures énergétiques de leur logement.


De plus, les passoires thermiques, en plus de provoquer une sensation de froid permanente, même lorsque le chauffage est poussé à la température maximale, sont souvent responsables de problèmes d’humidité : dans ces logements difficiles à chauffer, le froid s’installe rapidement. En conséquence, les différentes pièces du logement ont souvent un fort taux d’humidité, reconnaissables par certains indices : la condensation sur les fenêtres, des taches sur les murs et les plafonds… Une forte humidité qui, au fil du temps, peut déclencher ou aggraver des maladies respiratoires ou autres pathologies (bronchites chroniques, arthrose, anxiété et dépression, maux de tête).

Services

Vous souhaitez en savoir d'avantage ?

Vous souhaitez en savoir davantage ?

Consultez nos articles pour des informations détaillées et des conseils utiles.

Consulter nos articles

Vous n’avez pas trouvé de réponse à votre question ? Nous sommes là pour vous aider !

Nous contacter