Climatisation réversible : quelles sont les aides disponibles en 2023 ?

Publié le : 05/02/2024 Mis à jour le : 06/02/2024

Clim l’été, chauffage l’hiver : de quoi assurer une température confortable chez soi en toute saison ! La climatisation réversible, ou pompe à chaleur air/air, connaît une belle croissance. Pour la seule année 2021, on a compté près de 850 000 équipements installés. La climatisation réversible se démocratise malgré son coût élevé, et des aides très réduites, même si elle n’est pas la solution la plus écologique.

La climatisation réversible, non éligible à Ma Prime Rénov’ et à l’éco-PTZ…

On ne la présente plus. MaPrimeRénov’ a éclipsé le crédit d’impôt depuis 2020, elle est devenue le passage obligé de tous les particuliers qui se lancent dans des travaux d’économies d’énergie. Les aides octroyées par l’Anah (Agence nationale de l’habitat) ont sérieusement été revues à la hausse en 2023 pour les pompes à chaleur, mais pas pour les modèles air/air. Exit le climatiseur réversible, il ne fait pas partie des travaux éligibles.

 

Pourquoi les pouvoirs publics de France se montrent aussi peu généreux ? L’explication est simple. Qui dit climatisation, dit aussi consommation d’énergie en été. On estime qu’une clim réversible tourne deux tiers de son temps l’hiver, un tiers l’été. Gros consommateur d’énergie, gros émetteur de gaz à effet de serre, la climatisation réversible n’est pas franchement ce qu’il y a de mieux en matière de transition énergétique. L’Ademe attribue 5% des émissions de CO2 du bâtiment à la clim.

… sauf dans le cadre d’un projet global, « MaPrimeRénov’ Sérénité »

Pour bénéficier des aides de l’Anah et de l’éco prêt à taux zéro (ou éco-PTZ), une seule solution : la pompe à chaleur air/air doit s’intégrer dans un projet de rénovation globale. En clair, il ne faut pas s’occuper uniquement du chauffage ou de la clim, il faut aussi penser isolation, ventilation, tout ça en même temps.

 

L’accès à « MaPrimeRénov’ Sérénité » est toutefois très encadré :

Il s’agit d’une résidence principale de plus de 15 ans ;

Les propriétaires appartiennent à la catégorie des ménages modestes ;

· Le gain de performance énergétique doit au moins atteindre 35% à l’issue des travaux.

 

Depuis le 1er janvier 2023, les ménages qui aspirent à cette aide doivent aussi impérativement être accompagnés par un conseiller énergétique, l’AccompagnateurRénov’. Si le foyer coche toutes les cases, MaPrimeRénov’ Sérénité peut alors couvrir jusqu’à 50% du montant total des travaux, avec 15 000 euros de prime au maximum.

Des CEE un peu plus généreux

Pas de Prime Rénov’ pour l’installation seule d’une climatisation réversible, mais les propriétaires peuvent prétendre à la prime énergie versée dans le cadre des CEE (certificats d’économies d’énergie). Et ce, même s’il s’agit d’une résidence secondaire ! Pour déterminer le montant, tout dépend du territoire, des caractéristiques de l’équipement, des revenus du ménage… L’aide versée par les fournisseurs d’énergie reste très variable, mais elle peut aller jusque 1 000 euros pour des foyers très modestes.

H2 TVA et chèque énergie pour abaisser le prix

Puisqu’un dispositif de clim réversible n’est pas considéré comme des travaux de rénovation énergétique, elle échappe au taux très avantageux de 5,5%. Néanmoins, elle profite d’un taux de TVA réduit de 10%, réservé aux travaux d'amélioration, de transformation, d'aménagement et d'entretien sur les logements d'habitation achevés depuis plus de deux ans. Plusieurs conditions pour en bénéficier : ce taux s’applique uniquement sur la main-d’œuvre et il faut passer par un professionnel disposant du label RGE (Reconnu garant de l’environnement) pour établir le devis et mener les travaux. 

 

Il est aussi possible d’utiliser les chèques énergie distribués à 5,5 millions de ménages. Leur montant oscille de 48 euros à 277 euros, sans compter les aides exceptionnelles octroyées par le gouvernement pour faire face à la crise énergétique. Traditionnellement, ce chèque énergie sert à payer ses factures d’énergie, mais il peut aussi financer des travaux de rénovation énergétique. 

Privilégier la rénovation plutôt que la climatisation réversible

Pour bénéficier de davantage d’aides financières, il faut peut-être revoir sa copie. Après tout, une maison correctement rénovée n’a pas forcément besoin de climatisation. Un logement suffisamment isolé est précieux hiver comme été, en réduisant les échanges thermiques avec l’extérieur. On gagne en confort d’été. Si on prend une maison passive, la température reste quasi constante à l’intérieur malgré les soubresauts du mercure à l’extérieur.

 

Qui dit isolation, dit ventilation. Là aussi, l’achat d’une VMC double flux, largement subventionnée, améliore le confort d’été. Le principe de la double flux est simple, grâce à son échangeur, l’air chaud en provenance de dehors est refroidi par l’air intérieur. Autrement dit, en été, on ventile la maison, sans laisser l’air chaud entrer. 

D’autres pompes à chaleurs largement aidées

Enfin, plutôt qu’une climatisation réversible air/air, le propriétaire peut privilégier des modèles air/eau ou eau/eau, qui sont des ressources bien mieux subventionnées. Depuis le 1er mars 2023, l’Etat a justement gonflé les primes pour inciter les ménages à remplacer leur chaudière fioul ou gaz, par des équipements à énergie renouvelable. MaPrimeRénov’ octroie jusque 5 000 euros pour les foyers les plus modestes, et la prime CEE double la mise avec aussi 5 000 euros.

 

Bien sûr, une PAC air/eau ou eau/eau n’est pas une clim réversible puisqu’elle n’envoie aucun air frais dans la maison. Mais certains modèles permettent de faire circuler de l’eau fraîche dans le circuit de chauffage (un plancher chauffant de préférence), et de rafraîchir le logement de quelques degrés.

 

Autrement dit, une rénovation globale, bien pensée, avec une isolation et une ventilation performantes, et une pompe à chaleur de type air/eau ou eau/eau, procure un confort été comme hiver, au point de se passer de climatisation.

AIDES TRAVAUX

Vous souhaitez estimer le montant des aides disponibles pour votre projet travaux ?

Vous avez une idée précise de vos travaux d’écorénovation et vous souhaitez en savoir plus sur les aides auxquelles vous pouvez prétendre pour préciser votre budget. En quelques clics, renseignez les travaux d'écorénovation de votre bien et découvrez les aides disponibles.

Connaitre le montant de mes aides
Vous souhaitez connaitre le montant des aides pour votre projet ?Contacter un conseiller bancaire